Logo-orizzontale
Facebook Share Twitter Tweet il mio itinerario ?

Musée Diocésain de Fossano

Diocesi di Fossano

Via Vescovado, 8, Fossano (CN)

L’idée de réaliser un musée diocésain à Fossano remonte aux années 1970 quand on commença à récolter et à restaurer des œuvres d’art sacré, en vue de créer un Musée de la Cathédrale. Ce musée n’a pas vu le jour mais le nombre de pièces à caractère sacré et liturgique recueillies et sauvées de la détérioration grâce à d’excellentes interventions de restauration, a permis, en 2004, d’ouvrir un musée diocésain. Il est situé au rez de chaussée du vieux palais du séminaire (XVIIIe siècle) et répond entièrement aux normes, même en matière d’accueil des personnes handicapées. Les œuvres qui y sont exposées sont des XVIIe et XVIIIe siècle, elles proviennent des églises et des confréries de la ville et du territoire. Il s’agit essentiellement de peintures, de sculptures en bois et de pièces d’argenterie. Ce sont des œuvres empreintes de sacralité, elles ne pouvaient pas tomber dans l’oubli parce qu’ elles représentent, aujourd’hui encore, un instrument précieux d’évangélisation et qu’elles mettent l’accent sur le lien qui unit Dieu à l’homme à travers l’art.
A ce sujet, le groupe des neufs très belles toiles est emblématique: peintes en 1613 par Giuseppe Barroto, elles racontent les histoires de Giuseppe Ebreo et constituent une véritable Biblia Pauperum. Ces toiles méritent une attention particulière car elles ouvrent la porte par laquelle l’observateur rejoint le message de la foi en passant des vues urbaines qui sont presque comme des interprétations métaphysiques et estompées de la cité idéale de la Renaissance pour aboutir à des paysages d’inspiration flamande. Les cinq toiles de Sebastiano Taricco méritent également d’être signalées, elles ornaient l’autel de l’ancien oratoire de la SS. Trinità. Il ne faut pas manquer l’Adoration des Rois Mages et les représentations d’Amédée de Savoie, le bienheureux et d’Oddino Barotti, béatifié lui-aussi. Les riches pièces d’argenterie valent aussi la peine d’être observées, en particulier l’ostensoir de Tommaso Groppa (1702) commandé par la confrérie de la Miséricorde et qui se détache de l’ensemble par sa beauté et sa symbolique. L’inspiration qui a guidé l’artiste au moment où il a conçu et créé l’objet ne peut pas s’estomper avec le temps, elle doit encore parler à l’homme moderne. Dans la salle bleue, entièrement dédiée à la confrérie de la Miséricorde, se trouvent les fascinantes sculptures en bois réalisées dans les ateliers de Plura et de Nicola au XVIIIe siècle. Il s’agit de véritables machines processionnaires, protagonistes lors des cérémonies religieuses de la Semaine Sainte, aux symboles émouvants dans la représentation de la Passion du Christ et dans les visages sculptés, pleins d’humanité et de piété.
La salle «Azzura» abrite une riche galerie de portraits de bienfaiteurs de la ville, témoignages picturaux et historiques de ce qui a été défini comme «l’épopée de la charité». En effet, à partir de la fin du XVIe siècle, la société dévote a donné d’immenses sommes en argent et en biens aux institutions pieuses de charité publique, la première entre toutes fut l’hôpital de la Santissima Trinità.
La représentation de personnalités importantes sous le profil historique et religieux trouve aussi toute sa place, notamment avec les portraits de San Giovenale, patron de Fossano et évêque de Narni, ou celui d’Oddino Barotti bienheureux, prévôt de la collégiale de Santa Maria e San Giovenale.
Accompagné par des guides préparés et compétents, le visiteur aura l’occasion de faire un voyage fascinant dans l’art sacré de nos terres et de regarder un intéressant documentaire en multivision qui lui relatera l’histoire de la diocèse de Fossano à travers maintes anecdotes et curiosités.

Le musée diocésain de Fossano se développe sur cinq salles. La salle d’entrée présente des œuvres des églises de Santa Maria di Loreto, de l’église paroissiale de Murazzo et de la Cappella della Croce. Peintre local de la moitié dul XVIe siècle, Gesù Bambino, fresque, cm 35x70. Peintre piémontais de la moitié du XVe siècle., San Giovanni Battista, fresque, cm 53x45. Peintre local de la fin du XVIIe siècle, cm 45x191.
La salle verte contient vingt œuvres d’art. Seize proviennent de l’église de San Giuseppe. En 2003, une restauration a concerné les structures extérieures de l’édifice et partiellement l’intérieur. Les décorations qui par chance ont survécu à l’effondrement de 1975 ont été intégralement restaurées et sont exposées telles qu’elles se présentaient sur les murs de l’église.
Deux autres œuvres proviennent de l’église paroissiale de San Giovanni Battista, une autre de l’église paroissiale de San Giorgio et une dernière de celle de San Martino.
La salle rouge abrite des œuvres qui proviennent de la confrérie de la Santissima Trinità et de la confrérie du Gonfalone. L’oratoire de la confrérie de la Santissima Trinità fut réédifié dans son aspect actuel en 1730 à partir d’un projet de Francesco Gallo. La décoration de l’ancien oratoire ne s’adaptant plus au nouveau, elle fut transférée à la sacristie et c’est elle qui est exposée ici.
La confrérie du Gonfalone est la seule confrérie de Fossano qui ait conservé son siège historique dans le jardin des pères de San Francesco et donc la stratification de son décor. A cause des nombreux vols, le mobilier et la décoration de la confrérie furent amenés dans les locaux de la cathédrale dès 1965 et constituèrent ainsi le premier noyau du musée.
La salle bleue contient la décoration de la confrérie de la Miséricorde et l’aménagement de la salle cherche à reconstituer les célébrations de la Semaine Sainte à la confrérie à travers le mobilier récupéré. Le Cristo, pianto dalla madre e da San Giovanni, le Venerdì Santo era deposto della Croce et la procession nocturne du Mortorio représentaient le transport vers le Saint- Sépulcre selon un parcours que la disposition des œuvres, de l’ange en génuflexion à l’Addolorata tente de rendre partiellement visible.
La salle «azzura» expose des œuvres qui proviennent de la confrérie de la Santissima Trinità et des portraits enfermés dans des armoires desquelles on peut les extraire, des bienfaiteurs de l’hôpital.

Liens externes
Approfondissements
Lun-Sab chiuso
Dom 15:00 - 19:00

Festivi dalle 15,00 alle 19,00

Infos

cathédrale
Cattedrale di Fossano
diocèses
Fossano
type d'édifices
Musei ecclesiastici
adresse
Via Vescovado, 8, Fossano (CN)
tél
0172 60071
port.
348 8575066
email
info@diocesifossano.it, gp.ravera@libero.it, lidia.mana@libero.it

Services

accessibilité
no
accueil
inconnu
didactique
inconnu
accompagnement
inconnu
bookshop
inconnu
restauration
inconnu

© 2013 cittaecattedrali.it - Applicazione web e design Showbyte srl