Logo-orizzontale
Icon-chiese-a-porte-aperte Chiese a porte aperte Facebook Share Twitter Tweet il mio itinerario ?

Cathédrale Nostra Signora Assunta

Diocesi di Acqui ( sec. XI; XV; XVII )

Piazza Duomo, Acqui Terme (AL)

Acqui Terme fut un siège épiscopal dès le IVe siècle ap. J.-C. et San Maggiorino est, par tradition, considéré comme le premier évêque de la ville. La cathédrale d'Acqui a été consacrée en 1067 par San Guido (1034-1070) comme on peut le lire sur une mosaïque retrouvée en 1845 sous le sol du presbytérium et qui se trouve, aujourd'hui, au Musée Civico d'Arte antica de Turin. La cathédrale, à plan en forme de croix latine et transept ressautant, se présente dans ses formes d'origine plutôt unitaire. Le complexe architectural le mieux conservé est celui absidale; des cinq absides d'origine, seule celle adossée au bras méridional a été démolie. 1479 est l'année de l'édification du nouveau clocher, celui que l'on peut admirer encore aujourd'hui; 1481 celle du portail voulu par l'évêque De Regibus (1647-1675); 1614 celle du pranaos aux colonnes doubles en pierre de grès et 1668, l'année de la décoration baroque faite de stucs et de fresques voulue par l'évêque Bicuti (1647-1675). En 1734, la salle capitulaire a été réédifiée, la volute nord de la façade date de 1769. En 1786, l'évêque Buronzo (1785-1791) ordonna la construction de nouvelles chapelles dans une partie du cloître, la reconstruction des voûtes de la nef centrale et l'achèvement des chapelles sur le côté nord ce qui engendra le démembrement des anciens autels. La réorganisation du schéma planimétrique a eu lieu entre la fin du XVIIIe siècle et le début du XIXe, les trois nefs d'origine sont devenues cinq. et le sol de l'église et de presque toutes les chapelles latérales a été rénovée. Le presbytérium a également été intéressé par des travaux de modification: l'escalier central a été démoli pour faire place à deux escaliers latéraux qui mènent à la chapelle du Santissimo ( à droite) et à celle de San Guido (à gauche). Les interventions de transformation ont pris fin entre 1862 et 1880 avec la finition de la décoration des voûtes de l'église et des chapelles de la fin du XVIIIe siècle et avec la surélévation du transept et sa décoration. Le triptyque du peintre catalan Bartolomé Bermejo représentant l'Annonciation ou la Madonna di Montserrat y est conservé.

On peut voir, à droite de l'entrée, un fragment de fresque du XVe siècle représentant Santa Chiara, des vestiges d'autels et des chapelles. Sur la droite, la chapelle du Crucifix édifiée vers la moitié du XXe siècle selon un projet du chanoine. Alessandro Thea, présente sur l'autel un crucifix dévotionnel en ivoire. En face, se trouve la chapelle du Baptistère réalisée par l'architecte Robilant en 1769. La chapelle de San Carlo Borromeo, en style baroque tardif et voulue par l'évêque Buronzo (1786) symbolise le lien avec la diocèse de Milan. En face, la chapelle “Madonna delle Grazie” dessinée par l'ingénieur Gualandi au début du XXe siècle en style Renaissance contient un retable qui est une copie de la Madonna di Foligno de Raphael. Vers le presbytérum, on trouve la chapelle du Sacrement avec un autel et une balustrade datant de 1783-86, les décorations de la voûte en forme de baldaquin avec des figures et des symboles eucharistiques, réalisées par Bonelli (1882) rappellent l'Adoration. Adjacente et située dans l'absidiole, à droite, s'ouvre la chapelle en style rococo, dédiée à la Madonna del Rosario; elle est caractérisée par les Misteri del Rosario attribués au peintre Monevi (1662) et par la statue en bois polychrome du sculpteur Garzoni di Cassine (1679). A l'opposé, sur le côté gauche de l'absidiole, la chapelle Immacolata Concezione en style rococo dont l'autel et les stucs remontent à la fin du XVIIIe siècle, conserve une statue en marbre blanc représentant l'Immaculée, elle est attribuée à Maragliano. Dans le bras gauche du transept, s'ouvre la chapelle dédiée à San Giulio dans laquelle est conservée l'urne qui contient les restes du saint- patron de la diocèse et de la ville; le tableau San Guido intercede per la città di Acqui presso la Madonna est une œuvre du peintre Davide Corte (1645). L'abside centrale est riche de symboles religieux comme la fresque et les stucs (1668) qui représentent au centre San Guido con il duomo sulle ginocchia, San Maggiorino (1er évêque) et Sant'Ambrogio du peintre Giovanni Monevi de Visone.

Liens externes
Lun-Sab 07:30 - 12:00 15:00 - 19:00
Dom 08:00 - 13:00 15:00 - 19:00

Giorni festivi: 8.00-13.00; 15.00-19.00
Durante le celebrazioni liturgiche non sono consentite visite.

Le site pourra être visité durant l'horaire indiqué sauf en cas de célébrations liturgiques

Lun-Sab 07:30 18:00
Dom 08:00 10:30 12:00 18:00

Giorni festivi: 8.00- 10.30- 12.00- 18.00
Durante le celebrazioni liturgiche non sono consentite visite.

Infos

cathédrale
Cattedrale di Acqui
diocèses
Acqui
type d'édifices
Cattedrali
adresse
Piazza Duomo, Acqui Terme (AL)

Services

accessibilité
parziale
accueil
true
didactique
inconnu
accompagnement
inconnu
bookshop
inconnu
restauration
inconnu

© 2013 2017 cittaecattedrali.it - Applicazione web e design Showbyte srl